Le monde numérique met à notre disposition des milliers de ressources pour apprendre une langue étrangère. Je vous renvoie à l’article Apprentissage des langues : la révolution numérique pour un petit aperçu des possibilités extraordinaires qui s’offrent à nous aujourd’hui !

Si vous êtes déjà à un niveau plutôt avancé dans la langue que vous souhaitez apprendre ou entretenir, alors vous avez une quasi infinité de contenus natifs à votre disposition pour constituer votre kit d’immersion personnalisé et continuer à progresser un peu tous les jours grâce à des contenus fun, motivants et qui correspondent à vos centres d’intérêt.

Mais quand on en est encore au début du voyage, et que l’objectif est justement d’arriver le plus vite possible au bon niveau pour pouvoir bénéficier de cette infinité de contenus passionnants, toutes les ressources ne se valent pas!

Alors, quels sont les types de ressources les plus utiles pour apprendre une langue étrangère, se hisser au niveau intermédiaire puis vers l’infini et au-delà ? 🚀

#1 Des contenus qui vous intéressent ✨

En terme d'apprentissage des langues, le contenu est roi

C’est sans aucun doute le facteur le plus important de tous !

En terme d’apprentissage des langues, le contenu est roi, et l’intérêt réel que vous avez pour les ressources que vous utiliserez sera la clé de votre succès… ou la raison de votre échec.

Maîtriser une langue étrangère est une compétence qui prend du temps à développer, et il faut dès le départ penser à inscrire votre apprentissage dans la durée. Vous partez pour un marathon, et pas pour un sprint, même s’il y a des moyens pour faciliter et accélérer certaines phases, comme par exemple l’apprentissage du vocabulaire (avec la répétition espacée et Anki) ou de la conjugaison (en étant stratégique et malin 😉).

Pour tenir dans la durée, il va falloir que vous preniez un plaisir quotidien à ce que vous faites et aux contenus qui vous servent à étudier. Si ce n’est pas le cas, vous allez inévitablement finir par vous lasser et abandonner. ☠

Mieux vaut parfois un contenu un peu trop avancé pour votre niveau actuel mais qui vous passionne réellement et vous donne envie de l’étudier, même avec un peu de difficulté, qu’un contenu exactement adapté à votre niveau mais qui vous ennuie à mourir !

Sélectionnez et travailler avec des ressources qui vous intéressent et vous motivent vraiment.

Les contenus « adaptés » aux débutants sont toujours un peu les mêmes : ce sont les dialogues artificiels des manuels pédagogiques et des méthodes de langue classiques, mais aussi éventuellement les livres et bandes dessinées pour enfants dans la langue que vous cherchez à apprendre.

Je ne sais pas pour vous, mais mon niveau de tolérance à ce genre de contenus est extrêmement limité. Si je suis capable de l’endurer un certain temps pendant la période de lune de miel avec une nouvelle langue, juste le temps qu’il faut pour franchir la barrière de la frustration, atteindre le niveau intermédiaire et consommer de vrais contenus qui m’intéressent, je suis littéralement incapable de survivre à une telle dose d’ennui sur la durée. 😅

La difficulté extraordinaire à trouver du contenu natif qui soit tout à la fois exploitable pour l’apprentissage – j’y reviens un peu plus loin – et qui m’intéressait vraiment est la raison majeure qui a fait que j’ai arrêté pour le moment mon étude du grec moderne. Après 2 ans d’apprentissage sur des manuels scolaires et quelques cours classiques, j’ai fini par jeter l’éponge, car je n’avais pas assez de matière à ma disposition pour entretenir la flamme et pas assez d’occasions d’échanger régulièrement avec des natifs. Je pense toujours que le grec est une langue magnifique dans laquelle je souhaite m’améliorer et je reste en permanence à l’affût de contenus intéressants que je pourrai exploiter pour faire repartir le moteur, mais à ce jour, je n’ai toujours pas trouvé. 🔴

Alors bien sûr, un certain nombre de sociétés et de créateurs de contenus ont bien compris le problème et on commence à voir apparaître sur le marché des solutions d’apprentissage basées sur le pouvoir des histoires. A travers les différents épisodes d’une histoire, avec une intrigue suivie, des personnages récurrents et une progressivité constante dans la complexité du vocabulaire, vous vous retrouvez à progresser naturellement du niveau débutant à intermédiaire presque sans y penser. C’est ce que certains appellent « la méthode de l’escalier » (The Staircase Method). J’aime beaucoup cette image ! ✨

La méthode de l'escalier : une méthode d'apprentissage progressive basée sur le pouvoir des histoires

Comme vous pouvez l’imaginer, ce type d’histoires est particulièrement difficile à créer. Non seulement il faut créer une bonne histoire, qui intéresse vraiment l’auditeur, et notamment l’apprenant adulte, mais en plus il faut gérer toute la progressivité en terme de vocabulaire et de grammaire dans l’arrière-scène. Arriver à créer ce type d’histoire est tout à la fois un véritable graal et une prouesse en terme d’ingénierie pédagogique.

C’est ce qui explique qu’il y en a encore très peu aujourd’hui sur le marché, dans un très petit nombre de langues, et qu’elles ne sont pas toujours très réussies. Mais les sociétés et les créateurs qui développent ce type d’histoires tiennent vraiment entre les mains quelque chose d’important, et j’espère qu’il y en aura toujours plus à l’avenir sur le marché pour nous permettre d’apprendre une grande variété de langues de façon plus fun et plus efficace que jamais.

En attendant, heureusement, il existe bien d’autres ressources exploitables aujourd’hui pour se hisser du niveau débutant à intermédiaire de manière fun et efficace, sans passer 100 % de son temps sur les dialogues artificiels d’une méthode. ✨

L’explosion des podcasts et de YouTube notamment ont créé des mines d’or de contenus à exploiter. Quel que soit votre centre d’intérêt, vous pouvez trouver des vidéos sur YouTube ou des épisodes de podcasts qui s’y rapportent. Vous pouvez également trouver beaucoup d’interviews, de dialogues naturels et de vlogs qui sont autant d’opportunités de progresser en douceur, car le niveau de langage qui y employé est celui de la vie de tous les jours. C’est une excellente façon de s’exposer au vocabulaire le plus courant d’une langue de manière agréable et naturelle, et de se sentir en contact avec des personnes du monde entier.

Mais pour être vraiment utiles pour votre apprentissage, surtout au début, les ressources que vous sélectionnez doivent absolument remplir la condition suivante : elles doivent vous permettre de disposer d’une transcription fidèle du contenu de la vidéo ou du podcast que vous étudiez.

#2 Des contenus vidéo ou audio avec transcript de qualité 🎵+📄

Les ressources les plus utiles pour l'apprentissage des langues : des ressources avec audio et transcript de qualité

Quand je parle de transcription, je parle bien évidemment d’une transcription du contenu de la vidéo dans la langue cible que vous étudiez, exactement tel qu’il a été dit dans la vidéo, et pas d’une traduction en anglais ou dans une autre langue. Ce dont vous avez besoin, c’est d’une retranscription fidèle par écrit de tout le contenu que vous entendez.

C’est souvent là que les choses se gâtent et que l’horizon des contenus véritablement exploitables pour l’apprentissage des langues se rétrécit drastiquement. Il existe par exemple des émissions et des contenus en langue grecque sur YouTube, mais dans le meilleur des cas, elles ne sont accompagnées que de sous-titres en anglais, et donc sont inexploitables pour mon apprentissage, en tout cas au niveau où j’en suis aujourd’hui avec la langue grecque.

Disposer à la fois de l’audio et du texte est extrêmement puissant pour progresser en langues :

  • L’audio vous permet de travailler votre compréhension orale. Vous pouvez écouter la bande son à plusieurs reprises, en boucle, en pratiquant ce que les anglo-saxons appellent le « repetitive listening« . Au fur et à mesure des répétitions du même contenu, vous constaterez que votre écoute s’affine et vous repérerez le contour de mots ou d’expressions que vous aviez du mal à identifier au départ. En fait, vous entraînez votre cerveau à repérer les sons, le rythme et les contours des mots de votre nouvelle langue.
  • Etudier le texte vous permet alors de combler les trous et de comprendre ce que vous n’auriez jamais réussi à saisir même après 10 ou 20 écoutes en boucle, car vous n’êtes pas encore suffisamment habitué à la langue. En faisant ça, vous aidez en fait votre cerveau à recaler ses modèles intérieurs et la prochaine fois que vous écouterez un contenu audio, il sera bien plus performant. Le texte vous permet également de capitaliser de nouveaux mots de vocabulaire que vous pourrez verser dans un outil de répétition espacée comme Anki pour les ancrer profondément dans la durée. Les phrases que vous pouvez extraire du contenu constituent une matière idéale pour vous constituer des tests à trous (cartes de type ‘cloze’ sous Anki). Vous pourrez également repérer des structures grammaticales que vous ne connaissez pas et que vous avez besoin d’étudier.
  • L’audio vous permet enfin de travailler votre prononciation en vous entraînant à répéter certains passages ou certaines phrases après le locuteur ou en faisant du « shadowing ».
Les contenus avec audio et transcript de qualité sont des outils idéaux pour travailler son écoute, recaler les modèles phonologiques de son cerveau et améliorer sa prononciation

J’ai vécu cette expérience mille fois et c’est extrêmement impressionnant :

Cela fait 10 fois que vous écoutez le même contenu et il n’y a rien à faire : vous comprenez le début d’une phrase et absolument pas la fin. Ou alors, il y a bout entier au milieu qui vous échappe complètement. Vous n’arrivez même pas vraiment à retranscrire phonétiquement le morceau qui vous échappe. C’est comme un immense trou béant dans la phrase.

Et là vous prenez la transcription du contenu, vous le lisez, vous identifiez le mot de vocabulaire ou l’expression qui vous a échappé, vous faites une recherche dans un dictionnaire si vous ne le connaissez pas et vous prononcez votre découverte à voix haute du mieux que vous le pouvez.

Puis vous ré-écoutez la bande son et là, c’est magique ! Votre modèle neuronal se recale automatiquement. 🧠

Vous arrivez maintenant à « entendre » ce que vous n’arriviez pas à capter il y a à peine quelques instants, et vous êtes capable de le comprendre, directement dans la langue cible. Si la personne avec laquelle vous avez entraîné votre modèle neuronal n’a pas un accent trop exotique et a plutôt un accent standard, il y a fort à parier que ce mot ne vous échappera plus jamais et que vous serez à même de le saisir dans toute une variété de contextes, chaque fois que vous le rencontrerez!

Pour être à même de faire ça et pour que la magie opère, il faut bien évidemment que la transcription du contenu dont vous disposez soit une transcription de qualité.

C’est un des problèmes majeurs que j’ai avec YouTube pour l’apprentissage des langues aujourd’hui : les transcriptions automatiques, faites par intelligence artificielle, ne sont pas encore suffisamment au niveau. Il y a beaucoup d’erreurs, et certaines transcriptions ne veulent carrément rien dire !

Et c’est parfaitement normal quand on y réfléchit deux secondes : les vidéos sont réalisées en conditions réelles, avec du bruit de fond, dans la rue, ou avec de la musique. Et comme il s’agit de conversations naturelles, les locuteurs parlent sans faire particulièrement attention à leur diction. Ils parlent comme ils parlent tous les jours, avec leur flow à eux. Les résultats du sous-titrage automatique dans ce genre de conditions est plutôt catastrophique.

C’est pour cette raison que YouTube n’est pas aujourd’hui ma destination préférée quand je démarre une langue. Je préfère de loin utiliser les séries avec les sous-titres (même si je dois les couper en tout petits bouts 😉) que des vidéos dont la transcription est bourrée d’erreurs et ne veut souvent rien dire.

YouTube n'est pas ma destination préférée quand je démarre l'apprentissage d'une nouvelle langue car les sous-titres de qualité y sont rares

L’exception à cette règle, c’est qu’il existe un certain nombre de vidéos YouTube pour lesquels les créateurs eux-mêmes ou des membres de leur communauté ont retranscrit le contenu dans tout un ensemble de langues, y compris la langue d’origine. Et là, ça commence à devenir intéressant ! C’est assez fréquent en anglais, et malheureusement, beaucoup plus rare dans la plupart des autres langues.

En fait, pour la majorité des langues, les plus belles pépites que j’ai trouvé aujourd’hui se trouvent plutôt du côté des podcasts. 🎵

Il y a bien sûr des sociétés qui se sont spécialisées dans ce type de contenus, comme Innovative Language, la société à l’origine de la série LanguagePod101, une solution d’apprentissage des langues à base de podcasts déclinée dans 35 langues différentes. Tous leurs contenus sont systématiquement retranscrits dans la langue que vous apprenez et des épisodes, il y en a des centaines, même dans des langues qui sont globalement sous-représentées et pour lesquelles on a du mal à trouver du contenu natif intéressant et de qualité avec une transcription, comme le Grec. Je vous prépare une revue complète sur la série LanguagePod101 pour partager mon expérience avec leur contenu.

EnglishClass101
SpanishPod101
GermanPod101
FrenchPod101
ItalianPod101
GreekPod101
ChineseClass101
JapanesePod101
KoreanClass101

Beaucoup d’autres sociétés ont intégré le podcast dans leur offre globale d’apprentissage, qu’elle soit gratuite ou payante.

Dans le monde de l’apprentissage du Coréen, je pense immédiatement à la série de leçons gratuites sous forme de podcasts produites par Talk To Me In Korean, dont on peut retrouver gratuitement les notes et les transcripts sur le site.

Ces contenus sont de véritables mines d’or et il est vraiment intéressant de les connaître et de les utiliser!

La seule chose qui me chagrine un peu, c’est qu’ils ne sont que très rarement à 100 % dans la langue que l’on souhaite apprendre. Sur la durée d’un épisode, seule une fraction du contenu est véritablement dans la langue cible, et tout le reste du contenu est utilisé en explications culturelles ou grammaticales, le plus souvent en anglais. C’est très bien si vous souhaitez parfaire votre anglais, mais très moyen si vous souhaitez parfaire votre maîtrise de l’allemand, de l’espagnol, du grec ou de n’importe quelle autre langue.

Pour adresser ce problème, de plus en plus de créateurs produisent des podcasts à 100 % dans la langue cible, et fournissent en parallèle sur leur site les transcripts de chaque épisode.

Dans le domaine de l’apprentissage du français, je pense immédiatement au podcast de Français Authentique, créé par Johan Tekfak, et dans le domaine de l’apprentissage du coréen et de l’anglais, au podcast SpongeMind créé par Jonson Lee et Jérémy Brinkerhoff. Chacun des épisodes de SpongeMind est enregistré deux fois, une fois 100 % en anglais et une fois 100 % en coréen, et vous pouvez obtenir gratuitement les transcripts de l’ensemble des épisodes en leur envoyant un simple mail.

Chacune de ces ressources a son intérêt propre, mais l’avantage de consommer des podcasts ou des vlogs de créateurs, c’est que les contenus que l’on consomme n’ont pas ce côté artificiel que peut parfois avoir le contenu produit par une grande corporation du domaine de l’apprentissage des langues.

Ces créateurs vous parlent de leur vie, de leurs centres d’intérêt, de tout ce qui les passionne, de leurs lectures, de leur business…

C’est ce qui rend ce type de contenu si addictif et si passionnant : la satisfaction d’être en lien avec une véritable personne et pas juste une entité abstraite et sans âme.

Recherchez avidement ce type de contenus pour la langue que vous souhaitez apprendre. Non seulement vous allez passer des moments passionnants à écouter des personnes du monde entier, mais en plus vous allez faire des progrès phénoménaux en langue. Le top ! 👍

Et si vous manquez d’idées ou si vous vous sentez perdu dans l’immensité des ressources à notre disposition aujourd’hui, nous pouvons travailler ensemble à la création de votre kit d’immersion personnalisé.

Apprenez à sélectionner les ressources les plus utiles pour votre apprentissage.

Apprenez à vous créer un kit d’immersion sur mesure avec des ressources intéressantes pour vous, en lien avec vos passions et vos goûts, des ressources que vous aurez plaisir à consommer, un peu tous les jours, pour progresser et atteindre vos objectifs !

A votre succès ! ✨🍾🥂

Faisons équipe!

Pin It on Pinterest