YouTube fait partie des mines d’or à exploiter pour parfaire notre maîtrise des langues, au même titre que Netflix, Viki ou encore Amazon Prime.

Interviews, tutoriels, vlogs, reportages…

Quels que soient vos goûts et vos centres d’intérêt, vous êtes quasiment sûr à 100 % de trouver des vidéos qui vont vous intéresser, dans toute une variété de langues différentes.

Si vous avez déjà un niveau intermédiaire à avancé dans la langue que vous souhaitez apprendre ou renforcer, alors il n’y a quasiment aucune limite aux contenus que vous pouvez consommer, et même si les sous-titres de YouTube sont souvent imparfaits (ou ne veulent parfois carrément rien dire 😅), cela ne devrait pas vous poser de problème majeur puisqu’ils ne sont pour vous qu’un appui. Si vous êtes très avancé, il est même possible que vous n’en ayez absolument pas besoin ! 👍

Mais quand on est encore relativement débutant dans une langue, ne pas pouvoir s’appuyer sur des sous-titres de qualité est véritablement problématique, et peut nous faire perdre beaucoup d’énergie et de temps.

C’est pour cela que YouTube n’est en général pas ma destination préférée quand je démarre l’apprentissage d’une nouvelle langue… à une exception près! 😉

 

YouTube n'est pas ma destination préférée quand je démarre l'apprentissage d'une nouvelle langue car les sous-titres de qualité y sont rares
Les transcripts de qualité (sous-titres dans la langue de la vidéo) sont rares sur YouTube. C’est pour cette raison que YouTube n’est en général pas ma destination préférée quand je démarre l’apprentissage d’une nouvelle langue… à une exception près ! 😉

Cette exception, je vous l’ai présentée dans l’article Le meilleur type de ressources pour apprendre une langue :

Certains créateurs sur YouTube prennent la peine de générer eux-mêmes des sous-titres de qualité pour leurs vidéos, dans tout un ensemble de langues, y compris la langue d’origine. Et là, ça commence à devenir sacrément intéressant, car il devient alors vraiment possible d’utiliser YouTube pour son étude, même au niveau débutant!

Dans cet article, je vais utiliser un exemple réel, vécu, issu de mon apprentissage du Coréen.

Il est tout à fait possible qu’apprendre le Coréen ne vous intéresse pas du tout, mais gardez en tête que ce que je vais vous montrer sur cet exemple est valable quelle que soit la langue que vous souhaitiez apprendre, à partir du moment où vous trouvez une source YouTube de qualité dans cette langue. Et il y en a de plus en plus !

Ces sources YouTube de qualité, vous n’êtes bien sûr pas obligés d’utiliser LingQ pour les étudier. Une étude à l’ancienne avec un bon vieux crayon et un papier pour noter le vocabulaire qui vous échappe peut tout à fait faire l’affaire si vous en avez le courage. 😉

Mais la fonction d’import de LingQ, le fait de pouvoir disposer de mon matériel d’étude partout où je vais grâce à l’application, l’environnement de travail ultra efficace qu’elle propose pour effectuer plus rapidement la recherche du vocabulaire, faciliter ma lecture, sauver des mots, voire même les verser dans Anki pour les mémoriser font que j’aurais du mal aujourd’hui à revenir à un système moins efficace.

Mon temps est précieux, et j’imagine que le vôtre aussi ! 😉

Avant d’utiliser LingQ, il faudra bien sûr a minima vous créer un compte gratuit sur la plateforme, mais aussi installer l’extension ‘LingQ Importer’ dans votre navigateur. Plus de détails sur ces deux étapes et ce que permet de faire un compte gratuit sur LingQ dans cet article, si vous en avez besoin.

Une fois votre compte créé sur LingQ et l’extension LingQ Importer installée, il ne vous reste alors plus qu’à aller sur la page de la vidéo YouTube qui vous intéresse, activer les sous-titres dans la bonne langue, et utiliser l’extension pour transformer tout ce magnifique contenu en une leçon bien propre. Magique ! ✨

Je vous montre ici l’exemple d’une série vidéo créée par Jonson Lee, de SpongeMind : Slow Korean Conversation.

 

Etudier une vidéo YouTube avec LingQ
Etape 1 : Aller sur la page de la vidéo YouTube qui vous intéresse et activer les sous-titres dans la langue cible, ici le Coréen.
Etape 2 : Cliquer sur l’extension LingQ Importer, préciser le répertoire (ou cours 😉) dans lequel vous souhaitez créer cette nouvelle leçon et appuyer sur Import.

Jonson Lee 선생님 uploade lui-même les sous-titres de ses vidéos et fournit les transcripts au format numérique, avec la décomposition grammaticale des phrases et tout le vocabulaire nécessaire sur simple demande, par mail, à l’adresse grow@spongemind.org.

Vous pouvez voir que j’ai créé dans LingQ tout un répertoire (appelé aussi « un cours ») avec les différents contenus de SpongeMind que je souhaite étudier.

 

Etudier une vidéo YouTube avec LingQ
Petit aperçu du répertoire (ou cours) « Sponge Mind » où je range l’ensemble des contenus Sponge Mind que je souhaite étudier. Chaque contenu, vidéo YouTube ou podcast, constitue une leçon séparée.

J’ai bien avancé dans mon étude depuis ces captures d’écran, mais à l’époque où je les ai faites je n’avais étudié que partiellement la vidéo #1 de la série Slow Korean Conversation et il me restait 20 % de mots bleus dans le texte. 😊

Un mot bleu, c’est un mot inconnu, que vous n’avez encore jamais rencontré.

Quand vous créez une fiche vocabulaire sur ce mot, un LingQ, le mot passe en jaune. LingQ le reconnaîtra automatiquement dans l’ensemble des textes que vous étudierez par la suite, et vous pourrez à chaque instant consulter la fiche vocabulaire que vous avez créée pour vous rappeler le sens du mot si vous l’avez oublié.

Si vous estimez connaître un mot ou une expression parfaitement, vous pouvez faire passer son status à « connu » et il n’aura alors plus aucun surlignage.

A la date de création des captures d’écran, vous pouvez voir que j’avais déjà créé 149 LingQ, c’est-à-dire des fiches vocabulaire pour 149 mots ou expressions. 😊

L’environnement de travail de LingQ vous permet d’interroger automatiquement tout un ensemble de dictionnaires en ligne, que vous pouvez choisir vous-même, et vous n’avez pas besoin de faire les recherches à la main.

Pour l’apprentissage du Coréen, je suis une grande fidèle du dictionnaire en ligne de Naver, que je trouve extraordinairement bien fait.

Les transcripts et notes fournis par Jonson Lee ne sont pas inutiles pour autant, car on y trouve toutes les explications grammaticales qui ne sont pas expliquées dans le dictionnaire. Et pour une langue comme le Coréen où les constructions grammaticales à connaître sont extrêmement nombreuses, c’est un superbe atout ! 💖

 

Etudier une vidéo YouTube avec LingQ
Avec l’environnement de travail de LingQ pour le vocabulaire et les explications grammaticales fournies par Jonson Lee, plus rien ne pourra vous arrêter dans votre étude du Coréen ! 😉

Ce que je trouve génial, c’est que LingQ permet de créer des fiches, non seulement pour des mots seuls, mais aussi pour des expressions complètes.

Il garde également trace du contexte dans lequel vous avez rencontré chaque mot !

C’est une fonction extrêmement utile car le contexte est fondamental en langues, et les mots se retiennent bien mieux dans le cadre de phrases complètes que seuls et isolés de tout contexte.

Etudier une vidéo YouTube avec LingQ
Etudier une vidéo YouTube avec LingQ

Chaque fois que vous étudierez un nouveau texte ou un nouvel épisode, LingQ aura gardé en mémoire tous les mots que vous estimez connaître parfaitement (aucun surlignage), tous ceux que vous avez déjà rencontré avec les fiches associées (en jaune) et mettra en évidence tous les nouveaux mots (en bleu).

Le fait de pouvoir constituer ainsi sa base de LingQ personnels qui vous suivra tout au long des textes que vous étudiez apporte un gain de temps phénoménal qui ne cesse de croître au fur et à mesure du temps.

Et le pourcentage de mots bleus dans un texte, calculé automatiquement par LingQ pour chaque nouveau texte que vous importez, est un excellent indicateur de la difficulté de ce texte pour vous. Il vous permettra de choisir beaucoup plus facilement le prochain texte à étudier.

Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser la fonction de révision du vocabulaire directement intégrée dans LingQ pour mieux mémoriser. Elle incorpore le principe puissant de répétition espacée et propose tout un ensemble d’activités et de quiz pour vous tester, mais personnellement, je l’utilise assez peu et préfère encore à ce jour exporter le nouveau vocabulaire issu de mon étude dans Anki.

LingQ a bien d’autres fonctions, mais cet article avait pour objectif de vous donner un aperçu très concret et pratique de la façon dont je l’utilise pour mon apprentissage personnel avec YouTube.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à travailler avec lui ! 😊

A votre succès ! ✨

Pin It on Pinterest